Grossesse : le lien entre antidépresseurs et autisme remis en cause

Grossesse : le lien entre antidépresseurs et autisme remis en cause


Depuis de nombreuses années, le nombre d’enfants touchés par un trouble du spectre autistique augmente considérablement dans les pays industrialisés. Environ 1 personne sur 100 serait touchée par l’autisme. Pour expliquer cette hausse, de nombreuses équipes de recherche se sont intéressées à l’impact des antidépresseurs pris par les futures mères. Mais ces décennies de recherche n’ont toujours pas permis d’établir un lien de causalité.

Une nouvelle étude publiée dans le JAMA Pediatrics révèle que les enfants exposés à ces médicaments au cours de la grossesse ont 81 % plus de risques de développer ce trouble neurodéveloppemental. Néanmoins, des enfants nés de mères traitées pour dépression avant leur grossesse présentent eux aussi un risque accru de 77 % par rapport aux autres enfants. Pour le Dr Florence Gressier, psychiatre au CHU Kremblin-Bicêtre (Val-de-Marne) et responsable de ces travaux, la survenue de ce trouble serait davantage liée à la dépression de la mère que l’usage de ces médicaments.


Les plus lus